Financer la recherche – S’engager pour l’avenir des enfants malades. Cette 1re édition du Rallye du Coeur – Lyon 2021, soutiendra l’association lyonnaise L’APPEL (Association Philanthropique de Parents d’Enfants atteints de Leucémie ou autres cancers).

Cette association lyonnaise a pour but de réunir toute personne touchée par la leucémie et autres cancers de l’enfant et de l’adolescent. Elle vient en aide et cherche à améliorer la qualité de vie des enfants et de leurs familles à l’hôpital. Elle intervient auprès de l’IHOP (Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique) à Lyon et de l’ICL (Institut du Cancer de la Loire) à Saint-Étienne. » Lien site internet

Description du projet financé, piloté à l’IHOPe – Recherche sur les effets thérapeutiques de traitement de type chimiothérapie, chez l’enfant.

Financement de l’unité de modélisation PK/PD (pharmacocinétique / Pharmacodynamique) créée en 2020 au sein de l’IHOpe (Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de Lyon).

Durant les trente dernières années, le pronostic des cancers de l’enfant a nettement progressé. Le principal traitement des cancers de l’enfant et de l’adolescent reste la chimiothérapie, c’est-à-dire des traitements médicamenteux.

Parmi les 2500 nouveaux cas de cancers découverts chaque année chez l’enfant et l’adolescent, près de 75% vont guérir et deviendront des adultes qui auront à faire face aux conséquences des traitements du cancer (séquelles rénales, séquelles cardiaques, problèmes dentaires, séquelles fonctionnelles, handicap, troubles psychologiques, et bien d’autres..).

Afin de mieux adapter et personnaliser les posologies des traitements anticancéreux chez l’enfant et l’adolescent, une unité de modélisation PK/PD (pharmacocinétique/Pharmacodynamique) a été créée en 2020 au sein de l’IHOPe.

Les principaux objectifs de cette unité, sont de construire des modèles explicatifs et prédictifs visant d’une part à mieux comprendre l’effet thérapeutique selon l’exposition au médicament et les caractéristiques individuelles du patient, et d’autre part à prédire cet effet thérapeutique à l’échelle individuelle et populationnelle, en vue d’optimiser les posologies de ces médicaments de manière personnalisée.

L’association l’APPEL a soutenu le lancement de ce projet en 2020 et s’est engagé à poursuivre ce soutien en fonction des besoins qui seront exprimés par les chercheurs dont le but est d’augmenter encore l’efficacité des traitements, et de réduire les toxicités de certaines chimiothérapies en adaptant la juste dose.